risque-chute-et-perte-auditive

La perte auditive augmente les risques de chute

Une récente étude menée par des médecins américains établit un lien entre les risques de chute et la perte auditive. Les docteurs Lin et Ferruci ont utilisé les données provenant de l’étude transversale 2001 – 2004 du National Health and Nutrition Examination Survey. Au total, 2017 personnes âgées de 40 à 69 ans ont participé à l’étude et ont constitué l’échantillon pour analyser les corrélations entre la perte auditive et les chutes au cours de la dernière année.

Les chercheurs ont constaté que les personnes ayant une perte auditive de 25 décibels, classée comme légère, courent trois fois plus de risques de chuter. Chaque tranche de 10 décibels de perte auditive accroit d’un facteur de 1,4 la probabilité d’une chute pour l’année considérée. Ces résultats se confirment même en tenant compte des facteurs connus comme étant liés aux chutes, tels que l’âge, le sexe, les maladies cardiovasculaires et les fonctions vestibulaires de l’équilibre.

Comment expliquer l’influence de la perte auditive sur les risques de chute ?

Selon le docteur Lin, parmi les hypothèses pouvant expliquer ce lien, il y a le fait que les personnes malentendantes ont un défaut d’appréciation de leur environnement global, rendant ainsi les faux pas et les chutes plus fréquents. Le chercheur avance une autre hypothèse qui expliquerait la forte prévalence de ce risque : « L’équilibre est perçu comme un élément acquis pour beaucoup de personnes, mais c’est en réalité une fonction très exigeante. Si la perte auditive impose une charge cognitive accrue, les ressources cognitives disponibles pour aider à maintenir l’équilibre sont très réduites. »

Les chutes et leurs séquelles sont parmi les problèmes les plus graves et les plus fréquents qui affectent les personnes âgées. Au Québec, on dénombre annuellement 13 300 chutes ayant entraîné l’hospitalisation d’une personne âgée de 65 ans ou plus. L’ampleur et la gravité du phénomène constituent un problème de santé publique important. Pour plusieurs aînés, la chute constitue l’évènement déclencheur d’une perte de mobilité et d’autonomie et serait la cause principale de près de 608 décès annuellement.

L’étude des docteurs Lin et Ferruci est un argument supplémentaire pour encourager l’appareillage précoce chez les personnes âgées souffrant de presbyacousie.

Sources : Lin FR, Ferrucci L. Hearing loss and falls among older adults in the United States, Arch Intern, Pelletier, 2000 ; O’Loughlin et coll., 1993, Robitaille et coll., 2001; Hamel, 2001; MSSS, 2001a ; MSSS 2001b

Partagez cette page sur
Email this to someone
email
Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Laissez un commentaire

Soyez le premier à commenter !

wpDiscuz