Vertiges

Les vertiges et les oreilles

Qui n’a pas déjà éprouvé des vertiges ? Cette sensation que la pièce tourne, nausées, vision embrouillée, étourdissements, impression de tanguer, sensation de chute… La plupart du temps anodins, les vertiges sont si intenses chez certaines personnes, qu’ils affectent grandement leur qualité de vie.

Maintenir son équilibre est une tâche complexe qui demande la partici­pation des systèmes vestibulaire (oreilles), visuel et somatosensoriel (sensations tactiles). Le système nerveux central, quant à lui, joue le rôle de chef d’orchestre et a pour fonction d’intégrer les informations provenant de tous ces systèmes.

Les vertiges et les déséquilibres sont parmi les plaintes les plus fréquentes rapportées aux professionnels de la santé et affectent 20 à 30 % de la population en général. Les autres résultent de problèmes au niveau du système nerveux central, d’autres conditions médicales et de troubles psychiatriques. Environ 40% des problèmes de vertige et d’équilibre sont causés par une pathologie de l’oreille interne. Les autres cas peuvent être, quant à eux, liés à d’autres conditions médicales.

 

Les vertiges causés par une pathologie de l’oreille interne

Le vertige paroxystique positionnel bénin (VPPB)

Le VPPB est la cause la plus fréquente des vertiges. Ce vertige est déclenché par des mouvements spécifiques de la tête, d’ou le qualificatif de « positionnel ». Même s’il peut parfois être très intense, ce vertige ne dure que quelques secondes et survient souvent lorsqu’une personne se lève ou se retourne dans son lit. Ce type de vertige est bénin et sans gravité. Dans la majorité des cas, une manœuvre de repositionnement réalisée par un professionnel de la santé suffit à le faire disparaître.

 

Le vieillissement

Le vieillissement « normal » de l’oreille interne et du système nerveux central entraîne parfois des instabilités et des troubles de l’équilibre. La rééducation vestibulaire, réalisée à l’aide d’exercices pouvant être faits à la maison, peut aider à diminuer les signes et symptômes des vertiges reliés au vieillissement.

 

La neuronite vestibulaire et de la labyrinthite

La neuronite vestibulaire est causée par une atteinte du nerf vestibulaire (vestibule de l’oreille interne) d’origine virale ou vasculaire. Elle se manifeste tout d’abord par une phase aigüe d’une durée de 42 à 72 heures, entrainant des vertiges intenses, des nausées et des vomissements. Une fois terminée, les symptômes vont progressivement diminuer (de quelques jours à quelques mois).

La labyrinthite, quant à elle, est une infection de l’oreille interne qui engendre des symptômes similaires à la neuronite vestibu­laire en plus d’une perte auditive et d’un acouphène. L’infection peut être d’origine virale ou bactérienne. Tout comme pour la neuronite, la prise de médicaments peut aider à diminuer les symptômes pendant la phase aigüe, tandis que des exercices de rééducation vestibulaire aident à réduire les symptômes de vertiges résiduels.

 

La maladie de Ménière

Il s’agit d’une pathologie chronique de l’oreille interne qui se manifeste généralement chez les personnes âgées entre 20 et 50 ans et qui affecte moins de 1 % de la population. Causée par un déséquilibre de la pression des liquides contenus dans l’oreille interne, les symptômes typiques sont des épisodes de vertiges, une surdité fluctuante principalement en basses fréquences, un acouphène et une sensation de plénitude dans l’oreille. Une diète faible en sodium, une médication diurétique, des antivertigineux et la chirurgie constituent les traitements possibles pour cette maladie.

 

La déhiscence du canal supérieur

Il s’agit de l’amincissement de la paroi osseuse d’une partie de l’oreille interne dû au vieillissement, à une condition génétique, à une maladie osseuse ou à un trauma, souvent provoqué par des bruits forts. Un traitement chirurgical peut parfois s’avérer nécessaire.

Effets secondaires de certains médicaments

Bon nombre de médicaments induisent des vertiges parmi leurs effets secondaires potentiels. Certains médicaments sont ototoxiques, c’est-à-dire qu’ils peuvent endommager le système vestibulaire, alors que d’autres peuvent avoir un effet sur la pression sanguine ou le système nerveux central. Informez-vous auprès de votre pharmacien ou de votre médecin pour plus d’informations.

 

Les vertiges liés à d’autres conditions médicales

La migraine vestibulaire

La migraine touche 10 % de la population et a une forte prévalence familiale. Elle touche plus souvent les femmes que les hommes. Les symptômes typiques de la migraine sont des maux de tête, la photophobie, la phonophobie et des perceptions visuelles anormales (auras ophtalmiques). La migraine vestibulaire est un trouble neurologique, mais ses symptômes sont similaires aux troubles de l’oreille interne. Par exemple, la personne peut ressentir une intolérance au mouvement, des vertiges rotatoires ou positionnels qui peuvent durer de quelques secondes à quelques jours. Les traitements incluent l’évitement des déclencheurs de la migraine tels que le stress et certains aliments, ainsi qu’une médication préventive ou thérapeutique.

Contrairement aux vertiges engendrés par un problème d’oreille interne, les symptômes causés par des problèmes au niveau du système nerveux central, d’autres conditions médicales ou encore de troubles psychiatriques, sont souvent chroniques, continuels et n’ont pas de déclencheurs spécifiques. Ils procurent plutôt une sensation de tête légère, de marcher sur du coton, ou du sol qui se dérobe sous les pieds. Les maladies cardiovasculaires, l’accident vasculaire cérébral, l’hypoglycémie, l’anxiété, le stress, la dépression et les troubles visuels peuvent aussi occasionner des vertiges.

 

Rester vigilant avec les vertiges

Malgré que la majorité des vertiges et troubles de l’équilibre soient souvent bénins, ils représentent parfois les symptômes d’un problème de santé à traiter. Il est essentiel d’y prêter une attention particulière, puisqu’ils peuvent aussi entraîner des chutes causant des fractures. Au moindre doute, il est indispensable de consulter un médecin généraliste, un ORL ou un audiologiste.

Prenez rendez-vous dès aujourd’hui avec un ORL de notre partenaire Polyclinique de l’Oreille ou avec un audiologiste de notre partenaire Audiosanté.

 

 

Partagez cette page sur
Email this to someone
email
Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Laissez un commentaire

2 Commentaires sur "Les vertiges et les oreilles"

Trier par:   plus récents | plus anciens

[…] Elle serait la deuxième cause de vertige d’après cette étude. Elle toucherait selon le groupe Forget, surtout des […]

Groupe Forget, Audioprothésistes

Merci pour votre commentaire!

wpDiscuz