Blogue

Nos articles
Appareils auditifs 29 janvier 2018

Appareils auditifs : comment fonctionnent-ils ?

Par Étienne Laroche, audioprothésiste, Groupe Forget

Lorsqu’une perte d’audition se confirme, plusieurs solutions sont disponibles pour retrouver le plaisir d’entendre. L’une des premières est l’appareillage auditif. Mais comment fonctionnent les appareils auditifs ? Alors que plusieurs modèles et technologies sont offerts sur le marché, peu de gens en connaissent les tenants et aboutissants. Pourtant, des notions de base en la matière peuvent aider à y voir plus clair et, éventuellement, à mieux entendre.

L’ABC du fonctionnement des appareils auditifs 

Outre les types de technologie et les différents modèles (contour d’oreille, intra-auriculaire, etc.), chaque appareil est composé de quatre éléments phares :

Appareils auditifs

1. Un microphone ;

2. Un haut-parleur (ou écouteur) ;

3. Une pile ;

4. Un système d’amplification (l’ordinateur).

Ce dernier est minutieusement programmé par un audioprothésiste afin de corriger, le plus précisément possible, les pertes auditives spécifiques à chaque patient. C’est d’ailleurs ici que le travail d’un professionnel consciencieux fait toute la différence. Le professionnel va alors régler l’appareil afin d’amplifier et/ou de transformer les différentes fréquences problématiques.

Étapes d’amplification du son : comment cela se déroule-t-il ?

1re étape

Les stimulus sonores sont d’abord captés par un mini-microphone.

2e étape

L’ordinateur analyse les sons reçus et les transmet à la fonction d’amplification.

3e étape

Une fois les volumes amplifiés, ils sont dirigés vers le haut-parleur (ou écouteur).

4e étape

Les signaux électriques, alors transformés en signaux sonores, sont dirigés dans l’oreille.

5e étape

Les cellules ciliées (poils qui tapis-sent l’oreille interne) transforment les vibrations émises par les sons en influx nerveux. Le tout est ensuite capté par le cerveau et les sons deviennent alors correctement perceptibles.

Deux appareils, même fonctionnement

Le fonctionnement des appareils auditifs de type contour d’oreille et intra-auriculaire est le même. Pour les enfants, il pourrait être suggéré d’opter pour des aides « contour » puisque celles-ci ont tendance à mieux rester en place. Elles sont également conseillées pour les personnes âgées qui auraient du mal à manipuler de plus petits objets. Quant à ceux qui recherchent un appareil plus discret, ils pourraient choisir l’intra-auriculaire pour son aspect pratiquement invisible.

Toutefois, en plus de ces facteurs, il faut se souvenir de prendre en considération d’autres éléments, comme :

  • Le type de perte auditive ;
  • L’espace du conduit de l’oreille pour qu’une prothèse y soit bien installée ;
  • Et les besoins personnels de communication et de style de vie (loisirs et activités).

Pour y voir plus clair, vous pouvez compter sur le savoir-faire de vos professionnels de l’audition. Mais quoi de mieux que de saisir la base d’un sujet afin de s’assurer de bien comprendre ? Il en va de votre santé auditive !

Une évaluation par un audioprothésiste est requise afin de déterminer si la prothèse auditive convient aux besoins du patient

Nos articles

Commenter cet article